Initiation au Steadicam Pilot - Stage Training avec ou sans gyroscopes. Formation au stabilisateur pour camescopes numériques jusqu’à 4 kg

, par  Marc Salama , popularité : 9%

Ultra-léger comparé aux premiers modèles de Steadicam, le Pilot, est orientée vers les camescopes numériques modernes entre 1 et 4 kg. Plus besoin d’être un grand balèze pour pratiquer la discipline.

Deux types de stages sont proposées :

  • Steadicam traditionnel au sol.
  • Steadicam gyroscopé pour stabiliser une caméra sur des véhicules en mouvement : automobile, moto, bateau, aeronefs ULM, hélicoptères.

Stage 1 : Initiation au Steadicam Pilot, 1 journée

Stage 2 : Le Steadicam gyroscopé pour prise de vue sur véhicules en mouvement, 1 journée

Matériel fourni pendant la formation :

  • Steadicam Pilot complet : Sled, bras, harnais, batteries V-Lock, écran monitor de controle, lestage
  • 1 DSLR Canon Eos 600D ou votre caméra
  • 4 gyroscopes.
  • accessoires, fixations, etc.
  • un véhicule

Steadicam Workshop 2005 from ABSY.TV on Vimeo.

Le Steadicam Pilot

Léger, le sled doté d’un post en fibres de carbone, bras iso-élastique, et veste minimaliste. Équipé d’un écran LCD 5,8 pouces (14,7cm) et d’un support batterie 12V en contrepoids, aux standards pro (AA, V-lock, Anton Bauer), le tout amovible sur un post démontable, sans outils.
Le Sled du Steadicam Pilot
Sans outils : c’est le concept de cette livraison du constructeur US. Les réglages de balance statique et dynamique du sled s’exécutent facilement en situation, en temps réel, le harnais monté sur soi, à l’aide seulement de deux molettes Vernier X-Y, qui font coulisser le plateau de la caméra sur ses axes x et z. Ce plateau (support caméra) est lui même amovible rapidement avec la caméra, pour les manipulations externes. Quatre « vis à ressorts », que l’on assure avec un vissage captif léger, déverrouillent le support caméra et le revérouillent en place en un instant. Pas besoin de refaire l’équilibrage. Efficacité et rapidité sont assurés, coté machine.

Le post vertical est encerclée d’une bague coulissante (guimbal=cardan) réglable qui permet d’ajuster (serrage Allen) le barycentre du système caméra/contrepoids. Et le post horizontal supportant écran et contrepoids, coulisse également. Tout est fait pour faciliter l’équilibrage.
Le bras articulé du Steadicam Pilot
Le bras iso-élastique (dixit Steadicam) articulé s’assemble à partir de deux éléments, sans outils. Il absorbe parfaitement les chocs verticaux (la marche), essentiel également en prise de vue sur véhicule en mouvement, et notamment en prise de vue aérienne ultra-légère, sa dureté est réglable à la main, même avec des gants, pendant l’action.

A la base du bras sur la veste, deux autres molettes permettent d’ajuster deux axes d’inclinaison de l’embase pour s’assurer que la caméra ne revienne pas vers l’opérateur, ou inversement, ne s’en éloigne pas intempestivement. Avec ce réglage, on évite les pressions de la main sur le post vertical du sled pour rattraper la caméra, l’empêcher de « s’échapper » d’elle-même pendant l’action. Ce bras a un débattement vertical de 70 cm (28 pouces).
La veste-harnais du Steadicam Pilot
La veste ultra-légère est minimaliste, avec une partie centrale réglable par coulissement, toujours sans outils, pour ajuster le bas du harnais aux différents gabarits des opérateurs steadicam. Ce qui en fait une « petite veste » pour grands gabarits, permettant d’abaisser au mieux le plan de la caméra.

Aujourd’hui, il n’est plus nécessaire d’être un sportif entrainé pour manier un stabilisateur. Les fibres de carbone et les matériaux modernes ont radicalement allégé ce Steadicam destiné aux petits camescopes numériques allant jusqu’à 3 kg.

Voir en ligne : Demande d’informations

Navigation

Nos Partenaires Tous les sites

4 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves